English

20 Janvier 2019

Panier 0 $

Quand le jour s’affaise, par Guy Paquet

Produit :
Giclée

Format de la giclée :

#73521
18 X 24" - 72,00 $ CAN

Ajouter au panier

#73524
24 X 32" - 117,00 $ CAN

Ajouter au panier

#73527
30 X 40" - 174,00 $ CAN

Ajouter au panier

Cette image est aussi disponible en :

  • #35546  Cartes en boîte
        Quand le jour s’affaise
        13,3 x 18,4 cm - 5,25 x 7,25"
        20,00 $ CAN
         
    #35540 -  Cartes
        Quand le jour s’affaise
       13,3 x 18,4 cm - 5,25 x 7,25"
        3,00 $ CAN
      
         
    #63550  Reproduction sur papier
        Comme le temps, le vent me presse
      51,4 x 41,2cm • 20 x 16,25"
       30,00 $ CAN
         
    #63552 Reproduction transfert sur toile
        Comme le temps, le vent me presse
      51,4 x 41,2cm • 20 x 16,25"
       71,00 $ CAN
      
         
    #79500  Reproduction sur papier
        Femmes de gouffre, femmes de nuit
      91,4 x 30,5cm • 36 x 12"
       52,00 $ CAN
         
    #79502 Reproduction transfert sur toile
        Femmes de gouffre, femmes de nuit
      91,4 x 30,5cm • 36 x 12"
       98,00 $ CAN
      
         
    #79510  Reproduction sur papier
        Sur un soir d’été, des réflexions lunaires et bien d’autres
      30,5 x 91,4cm • 12 x 36"
       52,00 $ CAN
         
    #79512 Reproduction transfert sur toile
        Sur un soir d’été, des réflexions lunaires et bien d’autres
      30,5 x 91,4cm • 12 x 36"
       98,00 $ CAN
      
         
    #82500  Reproduction sur papier
        Descendre vers une lumière que l’on n’attrape jamais
      86,4 x 43,2cm • 34 x 17"
       60,00 $ CAN
         
    #82502 Reproduction transfert sur toile
        Descendre vers une lumière que l’on n’attrape jamais
      86,4 x 43,2cm • 34 x 17"
       107,00 $ CAN
      
         

Guy Paquet

Né à Québec en 1949, Guy Paquet choisit de se consacrer à la peinture tout en menant une vie sportive très achevé qui le marie à la nature. Le silence et la profondeur de ses horizons infinis, sa façon de nous faire palper l'espace fascine très tôt le public et la critique; jusqu'à une mention importante dans la volumineuse «Histoire de la peinture au Québec» de Guy Robert . Le peintre alors n'a même pas trente ans et il admire le grand maitre Jean-Paul Lemieux... Ne cessant depuis de peaufiner son art, il se base essentiellement sur un réalisme magique dans le traitement du paysage, et son oeuvre est truffée de signes de modernité qu'il interprète de façon inimitable. C'est ce qu'ont reconnu d'emblée d'excellentes galeries de Montréal, de Paris, en passant par l'incontournable Baie-Saint-Paul qui nous avait fait connaître l'artiste par le planeur du Symposium 1982. Et la magie Paquet ne cesse de se propager à travers les grandes galeries du Canada: son public s'émeut inconditionnellement, car avec Paquet, c'est la satisfaction de la recherche de I'essentiel.

Toutes les images de ce site sont protégées par copyright − aucune utilisation permise